Test de la Veritas Florence

Coucou les perles,

J’ai eu la chance de tester la Veritas Florence.

Je vous en ai rapidement parlé sur les réseaux mais j’attendais d’avoir bien fait le tour de la machine avant de vous en parler.

Mes premières impressions

Il faut savoir, que lorsqu’on m’a proposé de tester la Florence j’ai tout de suite été emballée par l’idée d’avoir une machine à coudre et une brodeuse combinée ! Oui oui tu as bien lu combinée ! Ce qui veut dire qu’elle prend peu de place !

La Florence est une machine qui te permet en un tour de main de passer de la broderie à la couture (c’est plus classique dans ce sens 🙂).

J’avoue que je me suis dit que même si elle prenait moins de place que deux machines, elle prendrait quand même de la place. Et bien non pas tant que ça. Elle a presque la même taille que la Singer de ma mamie et la partie broderie devant être retirée avant de la déplacer pour la ranger, n’est pas trop encombrant.

Veritas Florence en Mode brodeuse
Mode brodeuse

Ce qui m’a vraiment plu c’est que c’est une machine électronique donc tout se passe pour la partie couture sur le cadrant et pour la partie broderie … [Roulements de tambour] via l’application.

Oui c’est dans les premières impressions parce qu’avant son arrivée j’avais déjà jeté un coup d’oeil à cette fameuse application.

C’est le top du top ! Elle est compatible avec TOUS les smartphones, Android et IOS.

IOS, je suis fâchée avec Apple, je n’ai pas testé, Android alors, là c’est « le truc de grand malade !  » comme dirait Marcus.

J’en parle sur Instagram. Pour résumer, compatible sur mon ancien et mon nouveau téléphone. Inconvénient, des fichiers sur l’application d’origine ne sont pas sur la nouvelle. Mais en comparaison avec d’autres marques, c’est un super bon point parce qu’on se retrouve souvent avec des logiciels peu compatibles.

Il faut savoir que sur l’application, tu vas trouver des fichiers déjà prêts à l’emploi et tu pourras télécharger des fichiers de broderie. L’application prend en compte un tas d’extension ce qui est pratique !

Mais ce n’est pas un logiciel de conception, le but n’est pas de créer directement des fichiers depuis l’application mais d’avoir la possibilité de contrôler facilement et suivre facilement la broderie.

Vu que ça prend en compte plusieurs format, tu peux utiliser Inkstitch pour créer tes fichiers (vu que j’adore inkscape passer par inkstitch est forcément naturel pour moi) et je te montrerais comment passer les fichiers personnels sur l’application en un tour de main.

Deuxième impression

Je te passe le passage technique du manuel, si tu t’y connais un peu en MAC, tu vas rapidement le survoler. Si tu débutes, tu vas le dévorer, je m’étais dit, je le feuillette mais au final, il y a ce qui faut sans trop en mettre, pas de termes trop techniques et des illustrations pour tout détailler.

Ouverture du colis, oui je n’avais pris que le manuel en tant que bonne élève. Les 2 cadres, le cadre de positionnement, une boite (on en parle après) et la fille impatiente qui dit aux enfants (parce qu’ils ne sont jamais très loin) si ils ont vu les autres accessoires avec un air penaud, je les découvre bien ranger dans la machine !

J’ai été très agréablement surprise qu’elle soit légère. Je l’imaginais plus lourde. Elle l’est sûrement avec la partie broderie mais on ne le saura jamais car ON NE LA BOUGE PAS AVEC LA PARTIE BRODERIE.

Dans les accessoires on retrouve une belle panoplie de pieds qui permettent de faire un tas de projets coutures, la plaque de broderie et un kit d’aiguilles couture et broderie.

Tu trouveras le détail de la fiche produit sur le site de Veritas 😉

Il faut savoir que cette machine te propose un tas de points différents. J’avoue que le réglage complet sur la machine via l’écran est bien plus pratique que sur ma Singer qui étant manuel c’était un peu plus laborieux.

Même si je l’aime d’amour, je suis bien plus à l’aise avec les épaisseurs sur la Veritas.

En plus elle détecte le pied de biche choisi ! Bon je n’ose pas mettre un pied droit en choisissant le point zigzag pour voir si elle me dit que ce n’est pas bon … j’ai cassé des tas d’aiguille, RIP, en oubliant de changer de pied sur ma singer …

Elle a des tas d’options qui peuvent paraître banales mais qui rendent la couture et la broderie plus agréable, l’enfilage automatique, le coupe fil, la touche point d’arrêt, la touche start et stop, le réglage des paramètres de couture sur l’écran LC (je me répète mais j’adore).

Il faut savoir que niveau couture tu seras sous le charme.

Niveau broderie, on a la fameuse boite … on l’ouvre et TATAM !!! Un kit pour démarrer. Donc oui tu as de quoi démarrer tout de suite !

Je t’avoue que lorsque j’ai vu sur le descriptif qu’il y avait un kit de démarrage je me suis dit  »ok c’est sympa un petit cadeau » et oui j’aime les cadeaux pour démarrer mmais au final quand elle est arrivée et bien tu veux la tester et tu te dis que là le cadeau c’est plus que sympa mais indispensable !

Alors tu vas me dire « Oui mais non, je ne peux pas démarrer si je n’ai pas prévu le tissu ».

Pour la partie couture si tu as déjà réalisé quelques cousettes, tu ne seras pas dépaysé, si tu débutes, tu t’entraines en faisant des lignes droites, des courbes, des coins droits, …. sur des chutes de tissu.

Pour la partie broderie, pareil on s’entraine ! On prend des chutes de tissu mais assez grande qui passe dans le tambour et on teste.

Et c’est là que la boite est top ! Parce que tu as des échantillons de stabilisateurs, des bobines de fils supérieurs (enfilage de l’aiguille) et des fils de cannette. Alors si tu ne connais pas la broderie, la cannette a un fil spécial contrairement à la couture pour laquelle les fils sont identiques, et tu seras contente d’avoir 4 cannettes dans tes accessoires 😉.

Je ne te donne pas trop de détail, ce n’est pas le but ici. Je te ferais un post te décrivant vraiment la broderie machine qui est complétement différente de la broderie à la main.

On teste !

En tant que couturière débutante, j’ai à la maison du tissu et beaucoup, beaucoup de coton… Donc on va prendre un coton et on va tester !

J’hésite un peu au départ, on tente le tout pour le tout et on prend un gros motif ou on joue la prudence avec un petit dessin monochrome ???

J’ai choisi un motif coeur. Simple et qui pourra être réutilisé dans une coussette très facilement. Et oui la prudence 😉.

Donc on prépare le fichier, la partie la plus simple.

On prépare la machine, enfilage de la canette, on retire l’aiguille et le pied de biche, on change la grille, on place la partie brodeuse et l’aiguille broderie. On place notre stabilisateur et notre tissu dans le tambour.

On se laisse guider pas l’appli.

On admire la machine travailler, bon la première broderie c’est comme tout, tu as à la fois la peur et l’excitation qui se battent entre elles !

Et tu suis toujours les instructions de ton application en suivant la progression de ta broderie.

Et voilà le résultat !

Conclusion

Au niveau rapport qualité prix, je la trouve très correcte, elle reste très compétitive pour une machine combinée.

J’ai été surprise de la taille et du poids de la machine. Je l’imaginais plus volumineuse.

J’ai été surprise de la prise en main. Elle peut paraître laborieuse mais en suivant les instructions on s’en sort très facilement et on est très bien guidé ce qui rend la broderie plus intuitive.

Le top reste le kit de démarrage. Parce que déjà tu n’as pas à attendre pour l’utiliser mais tu as aussi un livret qui t’explique l’utilisation des 4 stabilisateurs offerts.

Pour la partie couture, c’est agréable de passer d’une manuelle à une électronique et je pense que tout le monde est d’accord. Pour l’instant seulement tester sur un projet simple en coton 😉.

Pour la partie broderie qui est la plus importante dans cette machine, j’ai été conquise.

L’application reste simple. Il ne faut pas s’attendre à modifier un fichier, ce n’est pas le but.

Je te montre un court extrait.

Pour les fichiers qu’on importe dans l’application, il faudra s’assurer de la taille, on est limité dans la modification de la taille mais ce qui est normal en broderie, on conseille de réduire ou d’augmenter au maximum jusqu’à 20% de la taille d’origine. Il faut savoir qu’elle prend un tas de fichiers donc même si tu ne sais pas créer de fichiers, tu pourras te faire plaisir avec tous les fichiers disponibles sur la toile.

Pour les broderies avec plusieurs couleurs, l’application te préviens du changement de la bobine et la couleur à mettre.

Ce que j’ai le plus aimé c’est deux options qu’elle possède et qui font gagner du temps dans les broderies a plusieurs couleurs : l’enfilage et le coupe fil.

J’ai testé le passage d’un fichier complexe sur l’application et elle semble prendre en compte les fils entre deux formes séparées de même couleurs. Et pourtant je n’ai pas paramétré les  »coupes fil » sur inkstitch, je te montre ça dans le tuto de A à Z très bientôt.

Pour le passage de la partie couture à la partie broderie, j’ai cru avant d’essayer que j’allais prendre du temps.

Au final, seule le changement de la plaque et du pied de biche est nécessaire. Chrono en main on le fait en moins de 10 minutes la première fois et à force on prend la main et c’est bien plus rapide 😉. Ensuite il nous suffit de placer la partie broderie ou couture. C’est vraiment une machine polyvalente.

Bon vous l’aurez compris je l’aime déjà et j’ai déjà plein de projets en tête pour personnaliser encore plus de choses 😉.

Je vous en montre bientôt un spécial Marcus qui a déjà une longue liste de demandes, ce qui me permettra de vous montrer comment elle fonctionne en temps réel en vidéo et ce qu’elle a dans le ventre 😄.

Si cette machine te tente, mon partenariat avec Veritas te permet de bénéficier d’une réduction de 10% sur l’achat de la Florence en utilisant le code promo SHIVA10.

Comme d’habitude n’hésite pas à me poser tes questions en commentaire.

1 commentaire sur “Test de la Veritas Florence”

  1. Ping : Veritas Florence : Installation et utilisation de l’application – Les perles de shiva

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.